Le livre noir : Sur l'extermination scélérate des Juifs par les envahisseurs fascistes allemands dans les régions provisoirement occupées de l'URSS et ... la guerre de 1941-1945, textes et témoignages par Collectif

Le livre noir : Sur l'extermination scélérate des Juifs par les envahisseurs fascistes allemands dans les régions provisoirement occupées de l'URSS et ... la guerre de 1941-1945, textes et témoignages

Titre de livre: Le livre noir : Sur l'extermination scélérate des Juifs par les envahisseurs fascistes allemands dans les régions provisoirement occupées de l'URSS et ... la guerre de 1941-1945, textes et témoignages

Éditeur: Actes Sud

ISBN: 2742706232

Auteur: Collectif


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Collectif avec Le livre noir : Sur l'extermination scélérate des Juifs par les envahisseurs fascistes allemands dans les régions provisoirement occupées de l'URSS et ... la guerre de 1941-1945, textes et témoignages

Le 22 juin 1941, les troupes allemandes envahissent l'Union soviétique. " L'opération Barberousse " est, aux yeux d'Hitler, le début de la guerre d'anéantissement du " judéo-bolchevisme ". Alors que son armée est obligée de reculer, Staline accepte la création d'un Comité antifasciste juif. Au cours d'une tournée aux Etats-Unis, une délégation de ce comité rencontre Albert Einstein qui suggère que soient désormais consignées dans un " livre noir " les atrocités commises par les Allemands sur la population juive d'URSS. Réalisée sous la direction d'Ilya Ehrenbourg et de Vassili Grossman, cette relation " sur l'extermination scélérate des Juifs par les envahisseurs fascistes allemands dans les régions provisoirement occupée de l'URSS et dans les camps d'extermination en Pologne pendant la guerre de 1941-1945 " est assez avancée en 1945 pour être envoyée au procureur soviétique du procès de Nuremberg, puis aux Etats-Unis où elle est publiée. L'édition russe du " livre noir ", elle, ne verra jamais le jour : d'abord censurée, elle sera définitivement interdite en 1947. En 1952, les principaux dirigeants du Comité antifasciste juif sont condamnés à mort et exécutés d'une balle dans la nuque. Après l'écroulement de l'URSS et grâce à Irina Ehrenbourg, la première édition intégrale en russe du Livre noir a enfin pu être publiée en 1993 à Vilnius. La présente édition se veut le plus fidèle possible à ce livre retrouvé, terrible page d'histoire directe et témoignage bouleversant.

Livres connexes

Le 22 juin 1941, les troupes allemandes envahissent l'Union soviétique. " L'opération Barberousse " est, aux yeux d'Hitler, le début de la guerre d'anéantissement du " judéo-bolchevisme ". Alors que son armée est obligée de reculer, Staline accepte la création d'un Comité antifasciste juif. Au cours d'une tournée aux Etats-Unis, une délégation de ce comité rencontre Albert Einstein qui suggère que soient désormais consignées dans un " livre noir " les atrocités commises par les Allemands sur la population juive d'URSS. Réalisée sous la direction d'Ilya Ehrenbourg et de Vassili Grossman, cette relation " sur l'extermination scélérate des Juifs par les envahisseurs fascistes allemands dans les régions provisoirement occupée de l'URSS et dans les camps d'extermination en Pologne pendant la guerre de 1941-1945 " est assez avancée en 1945 pour être envoyée au procureur soviétique du procès de Nuremberg, puis aux Etats-Unis où elle est publiée. L'édition russe du " livre noir ", elle, ne verra jamais le jour : d'abord censurée, elle sera définitivement interdite en 1947. En 1952, les principaux dirigeants du Comité antifasciste juif sont condamnés à mort et exécutés d'une balle dans la nuque. Après l'écroulement de l'URSS et grâce à Irina Ehrenbourg, la première édition intégrale en russe du Livre noir a enfin pu être publiée en 1993 à Vilnius. La présente édition se veut le plus fidèle possible à ce livre retrouvé, terrible page d'histoire directe et témoignage bouleversant.Le 22 juin 1941, les troupes allemandes envahissent l'Union soviétique. " L'opération Barberousse " est, aux yeux d'Hitler, le début de la guerre d'anéantissement du " judéo-bolchevisme ". Alors que son armée est obligée de reculer, Staline accepte la création d'un Comité antifasciste juif. Au cours d'une tournée aux Etats-Unis, une délégation de ce comité rencontre Albert Einstein qui suggère que soient désormais consignées dans un " livre noir " les atrocités commises par les Allemands sur la population juive d'URSS. Réalisée sous la direction d'Ilya Ehrenbourg et de Vassili Grossman, cette relation " sur l'extermination scélérate des Juifs par les envahisseurs fascistes allemands dans les régions provisoirement occupée de l'URSS et dans les camps d'extermination en Pologne pendant la guerre de 1941-1945 " est assez avancée en 1945 pour être envoyée au procureur soviétique du procès de Nuremberg, puis aux Etats-Unis où elle est publiée. L'édition russe du " livre noir ", elle, ne verra jamais le jour : d'abord censurée, elle sera définitivement interdite en 1947. En 1952, les principaux dirigeants du Comité antifasciste juif sont condamnés à mort et exécutés d'une balle dans la nuque. Après l'écroulement de l'URSS et grâce à Irina Ehrenbourg, la première édition intégrale en russe du Livre noir a enfin pu être publiée en 1993 à Vilnius. La présente édition se veut le plus fidèle possible à ce livre retrouvé, terrible page d'histoire directe et témoignage bouleversant.